Les magasins et cafés gantois expérimentent le paiement en Bitcoins — la discussion est ouverte sur le forum de CRYPTOCOFFRE

Les magasins et cafés gantois expérimentent le paiement en Bitcoins — la discussion est ouverte sur le forum de CRYPTOCOFFRE

L’accès au forum de CRYPTOCOFFRE est proposé sur le site de la société. Vous pourrez y réagir à l’article suivant.

La ville de Gand propose d’expérimenter le paiement en Bitcoins. Elle serait donc la première ville belge à accepter ce mode de paiement, en monnaie virtuelle. L’initiative a été prise suite à la recrudescence du nombre de touristes et au besoin important de s’intégrer au monde du numérique. Désormais il est possible de payer les marchandises et services en Bitcoins auprès de certains magasins gantois. Le forum de CRYPTOCOFFRE ouvre le débat.

Une monnaie indépendante du système bancaire — les explications sur le forum de CRYPTOCOFFRE

Le Bitcoin a été lancé en 2009 par un certain Satoshi Nakamoto. Il s’agit du précurseur et de la forme la plus évoluée des monnaies virtuelles. Le Bitcoin, comme toutes les crypto-monnaies, repose sur une technologie révolutionnaire appelée « Blockchain ». Il s’agit d’un vaste livre comptable qui enregistre toutes les transactions effectuées par les utilisateurs de Bitcoins. Ce document numérique est infalsifiable et incorruptible, car tous ceux qui y inscrivent et y valident leurs opérations ont accès à l’historique de toutes les transactions. Le Bitcoin a l’avantage d’être totalement indépendant du système bancaire et permet de réaliser des achats sur le net. Les commerçants gantois peuvent dorénavant profiter des bénéfices du paiement en Bitcoins, comme l’impossibilité d’annuler un achat et la transparence de toutes les opérations. D’autres villes qui se sont déjà essayées à cette expérimentation émettent des retours positifs sur le forum de CRYPTOCOFFRE.

L’avertissement de la Banque Nationale de Belgique — les avis recueillis sur le forum de CRYPTOCOFFRE

Les monnaies virtuelles sont spéculatives : d’une année sur l’autre, leur cours peut chuter de mille à deux cents euros, le Bitcoin en ayant été victime au cours de l’année passée. Apprenant la décision d’intégrer une formule de paiement en Bitcoins, la Banque Nationale de Belgique a aussitôt lancé un avertissement aux investisseurs et clients sur les risques non négligeables liés à l’utilisation des monnaies virtuelles. L’économiste Lietaer souhaite toutefois rassurer la population gantoise que cet instrument financier, même spéculatif et volatile, ne disparaîtra pas complètement.

N’hésitez pas à vous rendre sur le forum de CRYPTOCOFFRE pour commenter cette décision de la ville de Gand.

Laisser un commentaire